Atelier Lydie & Suelle : The alchemists and the mysterious paintings


Il y a quelques semaines de ça, j'ai eu la chance de pouvoir commencer à tester le jeu Atelier Lydie and Suelle. Pour ma part, je ne connaissais pas du tout la série Atelier qui, pourtant, a l'air assez bien considérée au Japon. Officiellement sorti en décembre 2017, le jeu n'est disponible chez nous que depuis le 30 mars dernier. Celui-ci vient donc boucler la trilogie Mysterious déjà composée d'Atelier Sophie et Atelier Firis, parus quelques années auparavant.

Lydie et Suelle sont de jeunes jumelles alchimistes cohabitant avec leur père, Roger Malen. Tandis que ses filles se démènent chaque jour pour gagner un peu d'argent, ce dernier ne peut s'empêcher de le dépenser comme bon lui semble, ce qui a le don de les agacer au plus haut point, et elles ne se gênent pas pour le lui faire savoir. La mère des deux soeurs étant décédée, on comprend bien vite que leur but principal est de faire de leur atelier le plus grand et reconnu de la ville. Pour y parvenir, elles doivent récolter un maximum d'ingrédients avant de les synthétiser dans leur chaudron. Evidemment, plus la qualité des ingrédients en question est élevée, meilleur est le résultat final. Comme spécifié dans le titre de cet opus, nos jumelles ont la capacité de se faire happer dans différentes peintures qui leur permettent de découvrir d'autres mondes. Elles ont donc la possibilité d'obtenir, au fil des chapitres, de plus en plus de nouveaux ingrédients et, ainsi, créer de nouvelles alchimies.

De nombreuses quêtes sont disponibles, parmi lesquelles, quelques combats qui permettent, eux aussi, de nous faire avancer dans le jeu. A ce propos, je vous conseille de battre un maximum de monstres lorsque vous en avez la possibilité (quand vous partez dans la forêt à la recherche de nouveaux ingrédients, par exemple), puisque cela vous permettra de prendre quelques niveaux et ça ne vous sera que bénéfique pour les combats obligatoires qui se déroulent lors de quelques différentes quêtes. Côté alchimie, puisque c'est quand même le point principal, je vous avoue que j'ai mis quelque temps à comprendre le fonctionnement. Un peu rebutée au départ par le côté redondant de la chose, j'ai fini par me laisser convaincre et prendre plaisir à chercher quelles étaient les meilleures combinaisons possibles.

Quelques petites précisions à ne pas négliger, le jeu n'est pas traduit et nous n'avons pas d'autre choix que de jouer avec les voix japonaises, ce qui ne me gêne pas. Ce qui m'a un peu plus bloquée au début de l'aventure, ce sont les sous-titres anglais. Pour moi qui suis loin d'être bilingue, ça m'a légèrement effrayée sur le moment. Et, finalement, ce n'est pas si terrible que ça. On s'y fait vite et il faut avouer que les dialogues permettent de suivre assez facilement, même lorsqu'on ne maitrise pas la langue de Shakespeare sur le bout des doigts. Aussi, il ne s'agit pas là d'un monde ouvert. Mais encore une fois, je n'ai pas trouvé ça très dérangeant, même si ça pourrait en freiner certains. La carte est facilement accessible et on voyage rapidement d'un endroit à l'autre.



CE QUE L'ON RETIENT :

      +    Système d'alchimie rapidement addictif
      +    Combats au tour à tour
      +    Plusieurs personnages jouables

      -  Aucune traduction française, sous-titres en anglais
      Pas de monde ouvert


Sachez que je joue sur Nintendo Switch, mais à ce que j'ai vu chez les copains, la version PS4 serait plus agréable. A l'heure où je publie cet article, je n'ai pas encore terminé le jeu, mais je pense avoir assez d'heures à mon actif pour pouvoir vous donner un avis correct. Je vais donc le continuer tranquillement. Quoiqu'il en soit, je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue, bien au contraire. Ce concept d'alchimie, qui me laissait un peu dubitative au départ, m'a finalement totalement séduite.
Share on Google Plus

A propos de Lokhssie

Enfant du net, je suis fan de l'univers Pokémon, mais aussi maman 2.0 d'un merveilleux petit garçon. Ici, on parle principalement geekerie et jeux vidéo. N'hésitez pas à me retrouver aussi sur Instagram & Twitter !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire