Life is strange : le calme avant la tempête


Certains diront qu'il n'est plus utile de le présenter, mais si vous avez trois ans de retard ou que, comme moi, vous êtes un peu long à la détente, je me dois de le faire.
Sorti en janvier 2015 (pour le premier épisode), Life is strange est un jeu vidéo épisodique composé, donc, de cinq épisodes. Pour tout vous dire, c'est en voyant mes copains d'Instagram y jouer et en parler avec tant d'engouement, que j'ai finalement décidé de m'y mettre. Et j'ai bien fait d'attendre de pouvoir télécharger la série complète d'un coup, car je n'aurais jamais pu tenir aussi longtemps entre chaque épisode.
Mais remettons-nous dans le contexte. Nous incarnons Maxine Caulfield, une étudiante en photographie, à l'université de Blackwell. Jusque-là, tout va bien. Sauf que, bien vite, on réalise que Maxine a le pouvoir de remonter le temps. Et autant vous dire que ce qui parait être une faculté merveilleuse peut vite devenir un problème. Tout au long du jeu, nous avons des choix à faire. Choix qui, évidemment, changent totalement le cours de l'histoire. Je vous avoue qu'à certains moments, je me suis sentie obligée de revenir en arrière. Par culpabilité ? Parfois. Pour faire du mal ? Peut-être.

Attention, ce qui suit résume un peu mon aventure et, c'est donc pour cette raison, que j'ai choisi de cacher les prochains paragraphes. Si vous n'êtes pas prêts à vous faire spoiler, ne cliquez surtout pas.

Episode 1 :

Après seulement quelques minutes de jeu, on se retrouve déjà coincée dans les toilettes de l'université face à Nathan Prescott qui est, tranquillement, en train de faire joujou avec un flingue. Face à lui, une jolie petite nana aux cheveux bleus. On finit par apprendre qu'il s'agit de Chloe Price, meilleure amie d'enfance de Maxine qu'on n'a évidemment pas reconnue, puisqu'on ne la connaissait pas... Ne me remerciez pas pour la conclusion, ça me fait plaisir. Bref, on remonte le temps pour la sauver. Premièrement, parce qu'on est hyper sympa. Mais surtout, parce qu'on n'a pas le choix si on veut poursuivre l'aventure. On vient tout juste de commencer, les gars, on va pas déjà flinguer tout le monde ! Nos deux amies finissent par se retrouver et Max fait part à Chloe de son don. Entre temps, on apprend qu'une certaine Rachel Amber a disparu et que, en plus de ça, il s'agit de l'ex petite-amie de Chloe (on ne nous le dit pas clairement, mais on n'est pas des idiots). Oui, je vous l'accorde, ça fait beaucoup en si peu de temps.

Episode 2 :

On vient de faire la rencontre de Kate Marsh, une autre élève de Blackwell. Bon, les présentations ne se font pas dans les meilleures conditions, puisque c'est à cause d'une vidéo d'elle qui tourne sur le net, dans laquelle on ne la voit pas sous son meilleure jour, lors d'une soirée organisée par le Vortex Club dont deux des membres ne sont autre que Nathan Prescott et Victoria Chase. Victoria, ce nom ne vous dit peut-être rien. Mais c'est tout simplement la personne qui propage cette fameuse vidéo un peu partout, dans l'unique but de faire du mal à Kate. Peu avant la fin de l'épisode, cette dernière, sûrement à bout face à tout ça et au harcèlement qu'elle subit de la part de ses camarades, décide de mettre fin à ses jours. Et là, c'est quitte ou double puisque le pouvoir de Maxine disparait. Une seule solution, il faut trouver les bons arguments pour la sauver. Bon, je vous avoue que je n'ai réussi qu'à la seconde tentative et que j'ai donc été obligée d'éteindre la console en panique pour que la dernière scène ne se sauvegarde pas et que je parvienne à la dissuader de sauter du toit.

Tiens Victoria, celui-là, il est pour toi.

Episode 3 :

Nos deux compères décident de s'infiltrer à l'intérieur de Blackwell pendant la nuit, afin de mener leur petite enquête dans l'espoir d'en apprendre davantage sur la disparition de Rachel. On découvre alors, dans le bureau du directeur, les dossiers des différents élèves. A l'intérieur de celui de Nathan se trouve un document écrit de sa propre main, un griffonnage un peu étrange répétant maintes et maintes fois "Rachel dans la chambre noire". On apprend un peu plus tard que Rachel était très proche de Franck, le dealeur de Chloe. Information qui, évidemment, la met très en colère. A ce stade de l'épisode, je dois vous dire que je trouvais tout ça un peu plat. Sûrement parce que je ne savais pas ce qui m'attendait ! On finit par découvrir que Max a la possibilité de remonter bien plus loin dans le temps via d'anciennes photos. On se retrouve donc projeté dans une scène se déroulant quelques minutes avant l'accident de voiture mortel du père de Chloe. Bon, comme on l'aime bien, on s'arrange pour qu'il ne prenne pas son véhicule en cachant ses clefs. Et là, tout le monde est content, youpi, on se dit qu'on a fait le job. Sauf que, une fois de retour dans notre présent, on réalise que tout a changé. Et pire, Chloe n'est plus à nos côtés. Nous voilà donc devant chez elle, prête à la retrouver. Son père nous ouvre (super, il est en vie !) et là... Chloe débarque, en fauteuil roulant. Autant vous dire que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps à ce moment-là. Je suis même allée voir sur des forums s'il n'y avait pas une autre alternative de fin pour cet épisode, quitte à laisser son père mourrir. Eh bien, non.

Episode 4 :

Après quelques heures passées auprès de "la nouvelle Chloe", elle nous fait comprendre qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre car elle s'éteint petit à petit, et nous demande très clairement de l'euthanasier et ainsi mettre un terme à ses souffrances. Ce que l'on refuse catégoriquement, bien évidemment. On parvient finalement à revenir sur les derniers changements et, non sans un pincement au coeur, on décide de laisser son père prendre sa voiture. Une fois de retour dans le présent et après de nouvelles recherches, on découvre enfin la fameuse chambre noire, ainsi que le corps de Rachel enterré dans la décharge où Chloe a l'habitude de passer du temps. Cette dernière est bien décidé à en finir avec Nathan, persuadée qu'il est l'assassin de son amie. Mais elle n'en aura pas le temps, puisqu'on se rend bien vite compte que la personne qui tire les ficelles de tout ça depuis le début n'est autre que Mark Jefferson, le professeur de photographie. Celui-ci s'empresse de droguer Maxine et de tuer Chloe sans attendre.

Episode 5 :

Je crois que ce Jefferson est probablement la personne en qui j'avais le plus confiance dans le jeu. Comme quoi... Il ne faut jamais se fier aux apparences. Nous voilà donc, à notre tour, prisonnière de la chambre noire. Le prof nous explique en gros pourquoi et comment il a fait tout ça (le mec est fou, hein, ça résume assez bien la situation). Après plusieurs retours en arrière dans l'espoir de tout remettre en ordre, on finit par voir débarquer David, le beau-père de Chloe, qui vient à notre rescousse. Il s'occupe vite fait bien fait du cas Jefferson et nous libère ainsi des griffes de ce monstre. Depuis le début du jeu, on a pu voir que Maxine avait des visions dans laquelle une tempête arrivait sur la ville. Et elle ne s'était pas trompée. A peine sortie de là, on se retrouve perdue au beau milieu des éléments qui se déchainent et on réalise à ce moment-là que la tempête n'est autre que le résultat de tous nos voyages dans le temps. On finit malgré tout par rejoindre Chloe et, après lui avoir raconté tout ça, elle nous propose une solution : retourner là où tout a commencé, dans les toilettes du lycée et laisser Nathan Prescott la tuer. Ainsi, plus aucun retour en arrière ne serait nécessaire et la ville serait sauvée. Alors, que faire ? Sacrifier Chloe dans le but que tout reprenne sa place initiale en espérant que la vie continue malgré son absence ? Laisser la ville et ses habitants au bord du chaos mais garder notre meilleure amie auprès de nous ? Pour ma part, j'ai choisi la deuxième solution. Je me suis bien trop attachée au personnage de Chloe et à la relation si spéciale qu'elle entretient avec Maxine pour la laisser filer comme ça. Dans mon cas, l'histoire s'est donc terminée ainsi. Les deux filles quittant la ville à bord du pick-up de Chloe, laissant derrière elles la ville d'Arcadia Bay ravagée par la tempête, sans même savoir qui de leurs proches avaient survécu.

Je pense que ce système de conséquences sur le futur en fonction de mes choix a beaucoup aidé dans le fait que je me prenne aussi rapidement au jeu. Dans Life is strange, on n'est pas seulement là pour guider le personnage. Non, on est le personnage. Clairement, je savais que selon mes actes, -pardonnez-moi l'expression- j'allais probablement me retrouver dans la merde quelques minutes plus tard. Et ça en devenait presque excitant parfois.

Vous l'aurez compris, ce jeu m'a vraiment retourné les tripes. Il y a des jeux comme ça, avec des ambiances et des personnages auxquels on s'attache plus facilement qu'à d'autres. Et ce fut incontestablement le cas pour celui-là. D'ailleurs, une "suite" de Life is strange est déjà sortie : Before the storm. Je le mets entre guillemets puisqu'en réalité l'histoire du second opus se déroule avant celle du premier. L'ayant commencé il y a peu de temps, je vous en reparlerai dans un prochain article lorsque je l'aurai terminé et que je serai apte à vous donner mon avis.

Et vous, quel a été votre choix final ?
Share on Google Plus

A propos de Lokhssie

Enfant du net, je suis fan de l'univers Pokémon, mais aussi maman 2.0 d'un merveilleux petit garçon. Ici, on parle principalement geekerie et jeux vidéo. Faites comme chez vous, je vous en prie. Et n'hésitez pas à me retrouver aussi sur Instagram, Twitter & Facebook !

2 commentaires:

  1. Personnellement j'ai essayé les deux choix, l'un des deux est un peu moins travaillé à mon goût ^^
    Mais globalement le jeu est l'un de mes préférés de ces dernières années !

    Depuis que j'ai fais Life is Strange, j'ai beaucoup plus de mal avec les jeux Telltale qui proposes moins d'interactions sympas avec l'environnement.

    Il faut dire que cette mécanique de remonter dans le temps est vraiment l'une des forces du jeu et cette dernière est plutôt bien exploitée !

    Et sinon il y a pas de mal à sortir son avis sur un jeu qui a quelques mois ou année au compteur, je trouve ça même plutôt cool pour diversifier les contenus des différents blog Geek et JV !

    Bientôt ton avis sur Before the Storm ? Le miens arrive dans la semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire. Je trouve aussi que ce jeu change de ce que l'on a l'habitude de voir.
      J'ai hâte d'aller lire ton avis sur Before the storm mais je vais attendre de l'avoir terminé, de peur de me spoiler. Je traine à le finir, par peur que la série me manque. Mais il faudrait que je m'y mette quand même !

      Supprimer