Attrapez-les tous


Avant de se lancer dans le vif du sujet, voici
quelques faits à savoir sur Pokémon et moi :

Mon pokémon favori est Lokhlass (vous comprenez maintenant pourquoi "Lokhssie"). L'épisode qui m'a le plus marquée est le 21 de la saison 1, "Adieu, Papillusion !". Mon premier jeu était la version Bleue que j'ai commencé avec Carapuce. C'est donc ce Pokémon que j'ai également choisi comme Starter dans Pokémon GO. Je fais partie de la Team Mystic. Je suis Admin de la page Facebook Pokémon GO de ma ville et ses alentours. Quand j'étais petite, je pensais que je pouvais obtenir un Onix si je collais assez de gros cailloux entre eux. Le seul jeu auquel je n'ai pas joué est la version 2 de Pokémon version Noire/Blanche. J'adore imiter Poissirène.


COMMENT TOUT A COMMENCE

Fin d'année 1999, je vais avoir neuf dans quelques semaines. J'ai entendu parler d'un nouveau jeu par le biais d'une copine et ma maman me l'offre pour Noël. Je m'y revois comme si c'était hier. Mon aventure Pokémon a donc commencé avec la version bleue, le 24 décembre 1999. A ce moment-là, je n'avais pas encore vu l'animé, puisque je l'ai regardé pour la première fois lorsque les épisodes ont été diffusés sur TF1, en janvier 2000. Dès le départ, j'ai accroché.

Je me souviens encore de tout et, surtout, des endroits où je me trouvais. De cette forêt de Jade que j'ai traversé, souvent à reculons, dans l'espoir d'y croiser un Pikachu. Dans la cour de l'école, lorsque je pestais contre les poubelles de l'arène de Carmin sur mer. Dans le train pour Cavaillon avec ma maman, un jeudi après-midi après l'école, jour où j'ai eu la trouille à Lavanville. Le bus en route pour une sortie scolaire, dans lequel j'ai battu la ligue pour la première fois, avec mon Tortank qui n'avait jamais quitté mon équipe depuis le début du jeu.


"MAIS T'AS QUEL AGE ?"

Je crois que c'est la question qui revient le plus fréquemment lorsque j'en parle. Les gens ont beaucoup de mal avec ça. Apparemment, on ne peut pas être maman et fan de Pokémon. Et pourtant, c'est bel et bien mon cas. Jouer aux jeux vidéos et collectionner des produits dérivés ne m'empêche pas d'avoir la tête sur les épaules. D'ailleurs, je ne vois vraiment pas le rapport. J'imagine que si j'affichais mon intérêt pour la politique ou un tout autre sujet de société, ça passerait mieux.

L'été dernier, lorsque Pokémon GO est sorti et que j'ai créé la page Facebook du jeu pour ma ville, j'ai pu voir que bon nombre de personnes de mon entourage, mais également mes collègues de boulot, s'étaient inscrits et suivaient les différentes infos que je postais. J'ai attendu quelques temps avant de leur dire que j'étais derrière tout ça, juste assez pour les entendre dire qu'ils adoooraient le jeu. Comme quoi !


 POKEMON GO

Pour tout vous dire, j'ai attendu la sortie de l'application pendant des mois (comme beaucoup de monde, je pense). J'étais persuadée qu'elle serait disponible dès le 1er avril 2016, alors autant vous dire que l'attente jusqu'au mois de juillet m'a parue interminable. Du coup, le 7 du mois, dès qu'elle a fait son apparition sur l'App Store australien, je n'ai pas cherché à comprendre, et je me suis créé un compte sans attendre. Je vous avoue que la manip était un peu chiante, alors on a partagé notre compte avec nos amis pour faciliter la tâche à tout le monde et pouvoir partir chasser tous ensemble au plus vite. Et alors là, mes amis, je peux vous assurer que je n'ai jamais été aussi peu présente chez moi que ces deux mois d'été. C'est simple, dès que l'on ne travaillait pas, on était en ville, et toujours en bande. Jules dans la poussette (c'est là que je réalise qu'on a vraiment de la chance d'avoir un bébé calme et qui s'endort sans difficulté), un sac à dos avec le nécessaire (bouteilles d'eau, biberon, couches et surtout batteries de secours pour recharger nos portables qui ne tenaient plus le coup) et c'était parti ! On rentrait à la maison histoire de dormir quelques heures, et on recommençait dès le lendemain. Puis l'hiver est arrivé, on a (presque) rempli le Pokédex, et notre engouement pour le jeu s'est essoufflé.

Mais c'était sans compter sur l'arrivée de la deuxième génération, puis les légendaires il y a quelques semaines ! Nous voilà donc repartis de plus belle pour une nouvelle aventure que je ne manquerai pas de partager avec vous ici ou sur Twitter.


MONEY MONEY MONEY (c'est pas une chanson, ça ?)

Evidement que tout ceci à un coût. Et encore, je me trouve hyper raisonnable. Alors oui, j'aurais pu me stopper aux jeux, mais quand on aime, on ne compte (presque) pas. Et comme je le disais, Pokémon, chez nous, c'est une passion, une religion. J'ai commencé avec les jeux, puis sont venues les figurines et enfin les cartes. Enfin, comme tout le monde, j'y jouais dans la cour de l'école primaire mais j'ai vraiment commencé à les collectionner il y a moins de deux ans. J'ai la chance, et j'en suis consciente, d'avoir un chéri passionné par les jeux vidéos. C'est vrai que c'est tout de suite plus facile, surtout quand on passe devant un Micromania. Arrêt obligé.

Pour être franche, je n'ai pas de budget, puisque ça dépend vraiment des périodes. Il y a des mois où ça ne va rien me coûter du tout, et d'autres où l'on va faire une folie, comme en fin d'année dernière où l'amoureux m'a fait cadeau de deux display, sans compter les quatre coffrets de Noël qu'on s'est offert. Mais ça nous permet de compléter notre collection, d'obtenir quelques petites cartes promo et les jumbo qu'on adore.

Côté figurines, c'est très aléatoire. La plupart de celles que l'on possède viennent tout droit de chez Mc Donald's. Mais du coup, lorsque c'est l'univers de Pokémon qui est à l'honneur chez eux, ça nous oblige à y manger au moins une fois par semaine pendant un peu plus d'un mois. Et ça aussi, ça a un certain coût !

Jouer à Pokémon sur console veut aussi dire devoir en changer dès que besoin est. Pour les derniers jeux, on a eu la chance de pouvoir rester sur nos 2DS, mais espérons que ça dure ainsi encore un petit moment !


LES PERSONNES QUE J'AIME SUIVRE



J'espère que ce petit post aura pu aider certains à mieux comprendre que c'est bel et bien une passion comme une autre. Certains aiment le foot et vont au stade tous les week-end, tandis que d'autres passent tout leur temps libre dans des salles de cinéma. Et bien, moi, c'est l'univers Pokémon qui me fascine !
Share on Google Plus

A propos de Lokhssie

Enfant du net, je suis fan de l'univers Pokémon, mais aussi maman 2.0 d'un merveilleux petit garçon. Ici, on parle principalement geekerie et jeux vidéo. N'hésitez pas à me retrouver aussi sur Instagram & Twitter !

2 commentaires:

  1. Ahhhhhh une pokefan !! Je suis fan depuis gamine, mes parents vivaient en "coloc" avec des amis qui avaient un fils plus âgé que moi, on regardait les cassettes ensemble, j'avais les posters dans ma chambre, les stickers, la housse de couette, mes t-shirt etc.... Et j'ai gardé cette âme d'enfant jusqu'à maintenant ! Je joue toujours autant aux jeux (d'ailleurs je viens ENFIN de m'acheter Pokémon moon) que ce soit sur DS ou gameboy ! J'ai meme mon propre Pokémon tatoué sur moi maintenant (évoli!)

    Super article en tout cas, je comprends 10000x ta passion !

    Bidouilles
    Lizzy de www.lazylizzy.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ton commentaire me fait hyper plaisir ! Je suis sûre que tu vas te régaler avec Moon, il y a tellement de nouveautés 🙌🏼 À bientôt et merci encore ♡

      Supprimer